Le travail manuel

Ora et labora… c’est également le cas chez nous ! Nous ne sommes pas bénédictines, mais le travail manuel prend une part importante de nos journées. Nous pouvons être appelées à sortir du monastère pour un apostolat, mais quand nous ne sommes pas à l’extérieur, nous devons, autant que nous le pouvons, assurer les tâches quotidiennes (cuisine, couture, buanderie, sacristie… chacune à son emploi). Nous travaillons également au potager et au verger, ainsi qu’à l’entretien de notre parc. Certaines d’entre nous se forment dans la confection de soutanes, d’autres transforment les produits du jardin en bocaux et confitures…

 

Découvrez notre rosé : Parcelle de joie